Couronne de Noël ou de l’Avent : est-ce vraiment la même chose ?

couronne de Noel maison

Nous sommes en plein dans la période des préparatifs des fêtes de fin d’année et tout naturellement, l’envie de décorer notre intérieur dans un esprit festif et coloré stimule notre créativité. Si l’emblématique sapin de Noël reste incontournable, la couronne de Noël ou celle de l’Avent figurent en bonne place dans le palmarès de nos décorations de Noël préférées. Pour autant, savons-nous précisément d’où vient cette tradition ancestrale ? Pas si sûr… La lecture de ce qui va suivre ne manquera pas de vous surprendre et de vous donner envie de fabriquer la votre de vos petits doigts agiles…

Les origines de cette décoration traditionnelle de Noël

Cette tradition remonte aux célébrations du solstice d’hiver sous l’empire romain. Ces festivités se sont rapidement étendues en Europe. On les retrouve notamment au sein des peuples scandinaves et germaniques. Il était coutume de célébrer la perpétuation de la vie, l’espoir de la renaissance de la nature et le retour du soleil triomphant des ténèbres.

On décorait alors son intérieur de verdure : simples feuillages récoltés dans la nature environnante disposés ça et là pour les romains, tressage plus sophistiqué en forme de roue pour les germains. Ces derniers acheminaient des roues ainsi confectionnées sur un promontoire pour y mettre le feu. Le but étant de les laisser dévaler la pente, dans leur course folle. Ces cercles de feu symbolisaient la lumière du soleil et le renouveau perpétuel.

C’est donc bel et bien un rite païen n’ayant rien à voir avec la chrétienté et la fête de la nativité, qui se trouve à l’origine de cette tradition décorative. Il faudra attendre le 16ème siècle pour assister à la récupération de cette coutume par la communauté chrétienne : l’assemblage de branchages ainsi tressés prenant alors le nom de couronne de l’Avent.

Elle s’agrémente dès lors de 4 bougies qui matérialisent les 4 semaines précédant la naissance de Jésus. Chaque dimanche de l’Avent se succédant, on allumait une bougie supplémentaire. Le soir du réveillon, la couronne posée sur la table ou un buffet était entièrement illuminée.

Couronne de l’Avent ou couronne de Noël : ce qui les différencie aujourd’hui

De nos jours, la couronne de l’Avent conserve son caractère religieux associé à la nativité. Elle se différencie de la couronne de Noël par les 4 bougies que l’on fixe le plus souvent sur un support de paille tressée recouvert de petites branches de sapin solidement ficelées.

La couleur des chandelles est variable selon les régions du globe : rouges dans la plupart des pays, blanches en scandinavie, violet en autriche… Chez les catholiques, la liturgie imposerait le violet pour 3 d’entre elles et le rose pour la dernière. Chez les orthodoxes, l’Avent se déroulant sur 6 semaines, on comptera 6 bougies au total.

Plus généralement, on la décore de tranches d’oranges séchées, de bâtons de cannelle, d’anis étoilé, de pommes de pin et parfois de rubans. Elle se place sur une table ou sur un meuble et l’on allume une bougie supplémentaire chaque dimanche précédant le jour de Noël. On peut aussi la suspendre. Dans ce cas précis, il est fortement recommandé de choisir un système de suspension qui résiste à la chaleur.

Aux Etats-Unis, on dépose parfois une bougie blanche en son centre le jour de Noël pour célébrer la venue du Christ : symbole de pureté et de lumière. En France, elle est encore assez répandue, notamment en Alsace.

La couronne de Noël ne comporte pas de bougie mais la base de sa confection reste identique à la couronne de l’Avent : on utilise le même cercle de paille ficelé recouvert de verdure.

Elle est le plus souvent ornée de liens ou de rubans de couleur rouge qui permettent de la fixer sur une porte d’entrée ou encore de l’accrocher à une fenêtre. Autre particularité et contrairement à la couronne de l’Avent, elle n’est plus forcément empreinte de signification religieuse.

La popularisation de la fête de Noël lui en a conféré une toute nouvelle : elle symbolise dorénavant la bienvenue dans un esprit d’hospitalité, de convivialité et de partage, pour qui franchit le seuil de la maison. Elle est devenue un élément de décoration à part entière et un incontournable des fêtes de fin d’année aux côtés de l’indétrônable sapin de Noël.

Les éléments indispensables à la fabrication d’une couronne de noël traditionnelle 

  • une couronne de paille tressée ou de sarments de vigne ;
  • des petites branches de sapin, de thuya ou d’eucalyptus ;
  • des tranches d’oranges séchées ;
  • du houx ou des baies ;
  • des pommes de pin ou des fruits d’automne (glands, châtaignes…) ;
  • des bâtons de cannelle et de l’anis étoilé ;
  • des rubans (rouges de préférence) ;
  • 4 bougies pour la couronne de l’Avent ;
  • un pistolet à colle, des petits crochets en métal ou de la ficelle pour fixer les éléments.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Vous pouvez tout à fait laisser parler votre créativité. Si vous manquez d’inspiration : allez donc fureter sur Pinterest par exemple. Vous y trouverez certainement votre bonheur… Pour vous aider, Les Ateliers Craffiti ont créé un board d’inspiration Pinterest avec les différentes tendances possibles.

Quelles sont les tendances 2021 pour votre couronne de Noël ? 

L’originalité ne semble pas avoir de limite pour cette édition de 2021. Deux cercles de broderie de diamètres différents peuvent remplacer le support de paille tressée traditionnel.  Pour un look plus scandinave, un entrelacement de sarments de vigne dans une teinte naturelle sera du plus bel effet…

De petits photophores garnis de petites bougies de type « lampions » représentent une bonne option pour une couronne de l’Avent. Elles remplacent avantageusement les bougies traditionnelles. Leur cire se liquéfie totalement, apportant de la transparence et encore plus de luminosité. Effet Whaou garanti !

On peut aussi utiliser une grande coupelle en verre (ou de tout autre matière) comme support de base. Les petites branches de verdure ne sont plus obligatoirement placées sur tout le pourtour du cercle, laissant une place libre de toute décoration, pour plus de sobriété.

Les éléments en matières naturelles ne sont pas en reste : bois, bouchons en liège, fleurs de coton ou fleurs séchées. Les petits animaux en peluches ou en plumes sont encore présents. Les hiboux et les ours polaires sont les plus plébiscités. Les cervidés figurent encore en bonne place.

Des boules de Noël, des perles, des grelots, des rubans ou des plumes. De petits objets ou personnages du commerce en résine trouvent également leur place. Vous pouvez bien entendu les modeler vous-même en porcelaine froide ou en pâte polymère : la satisfaction du « faire soi-même » en plus. Vous trouverez facilement des tutos modelages de Noël en pas à pas sur Youtube.

Pour ce qui est des couleurs, on retrouve le vert et le rouge, mais aussi les couleurs de l’automne. Les tons plus sobres tels l’écru, le beige et les gris clairs sont bien représentés.

Plus originale encore, La couronne de pompons en laine… Ici le choix des coloris est vaste. Vous pouvez choisir le style « cocooning » avec des tons neutres ou carrément opter pour le multicolore plus ou moins flashy, c’est vous qui voyez 😉

Vous l’aurez compris, cette année on laisse parler ses envies et toutes les inspirations sont bonnes à suivre. Le mot d’ordre : se faire plaisir avant tout ! Vous avez bien sûr la possibilité d’acheter votre couronne de Noël déjà toute faite pour vous, mais la confectionner vous-même vous apportera sans aucun doute bien plus de satisfaction. Vous pourriez au passage réaliser quelques économies. N’hésitez pas à faire participer vos enfants : ils seront ravis. Et n’oubliez pas les nombreux ateliers pour vous aider. Alors, à vos créations et amusez-vous en attendant Noël !

Pour ma part, me voilà plongée dans les préparatifs de Noël… Je crois même que je vais fabriquer ma couronne. Mais couronne de Noël ou de l’Avent, je n’ai pas encore tranché…

Pascale Lecomte

Leave a Reply